Accueil Vie Pratique
Vie Pratique
Phytoplainte
Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement, la Région Nouvelle Aquitaine a mis en place, avec le soutien de divers partenaires, un
dispositif de pilote de recueil et de gestion des plaintes liés aux épandages de pesticides
, sur l’ensemble de la région.
Vous trouverez de plus amples renseignements sur le courrier joint.
Le contact de l’ARS :
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement, la Région Nouvelle Aquitaine a mis en place, avec le soutien de divers partenaires, un dispositif de pilote de recueil et de gestion des plaintes liés aux épandages de pesticides sur l’ensemble de la région.



Le contact de l’ARS : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
L'AAPAM recrute
L'AAPAM RECRUTE
AIDE(S) A DOMICILE / AUXILIAIRE(S) DE VIE H/F
Secteur : Communes du Nord Médoc
Contrat à Durée Déterminé
130h/mois
Postes à pourvoir de suite


L'AAPAM recrute une personne "AIDE(S) A DOMICILE / AUXILIAIRE(S) DE VIE H/F"
Secteur : Communes du Nord Médoc
Contrat à Durée Déterminé
130h/mois

Postes à pourvoir de suite

 
Actions de prévention de la Clinique Mutualiste du Médoc
le planning des actions de la Maison de la Prévention de la Clinique Mutualiste du Médoc mises en œuvre avec les partenaires du territoire pour le mois de Juillet 2017.
Ces actions de sensibilisation sont ouvertes au plus grand nombre.
Voici le planning des actions de la Maison de la Prévention de la Clinique Mutualiste du Médoc mises en œuvre avec les partenaires du territoire pour le mois de Juillet 2017.

Ces actions de sensibilisation sont ouvertes au plus grand nombre.


 
Brûler les déchets verts à l'air libre, c'est interdit !
Avec le printemps, les tailles, les tontes ... se profilent dans les jardins et les parterres.
Les déchets dits "verts" produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers.
Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin :
l'herbe issue de la tonte de pelouse,
les feuilles mortes,
les résidus d'élagage,
les résidus de taille de haies et arbustes,
les résidus de débroussaillage,
les épluchures.
D'autres solutions existent pour les déchets verts !
Avec le printemps, les tailles, les tontes ... se profilent dans les jardins et les parterres.

Les déchets dits "verts" produits par les particuliers sont considérés comme des déchets ménagers.

En France on estime qu’un million de tonnes par an de déchets verts provenant de l’entretien du jardin des particuliers sont brûlés à l’air libre. Largement pratiquée cette activité est pourtant interdite depuis plusieurs années par le règlement sanitaire départemental, car cette combustion dégage de nombreuses substances polluantes, toxique pour l’homme et néfaste pour l’environnement.

La lutte contre la pollution atmosphérique doit être menée sur le long terme et avec des actions de fond. Particuliers, collectivités, entreprises : nous sommes tous concernés. Ne pas brûler ses déchets verts permet d’améliorer la qualité de l’air et préserve donc notre santé.

Des solutions alternatives adaptées existent, plus respectueuses de l’environnement, elles privilégient la valorisation des déchets verts plutôt que leur brûlage.

Les collectivités ont un rôle important à jouer en communiquant auprès de leurs concitoyens et en veillant à la stricte application de cette interdiction mais aussi en s’assurant de la bonne élimination de leurs déchets verts.

Ainsi, il est notamment interdit de brûler dans son jardin :
  • l'herbe issue de la tonte de pelouse,
  • les feuilles mortes,
  • les résidus d'élagage,
  • les résidus de taille de haies et arbustes,
  • les résidus de débroussaillage,
  • les épluchures.
D'autres solutions existent pour les déchets verts !

 
«DébutPrécédent12345SuivantFin»

Page 3 sur 5